Accueil > Témoignages PMA 

Partager, soutenir et échanger

Témoignages PMA : Pour toutes celles qui sont en parcours FIV, insémination… le sentiment de solitude est souvent présent. Sexualité chamboulée, sautes d’humeur, incompréhension de la famille, la procréation médicalement assistée peut mettre ses émotions à rude épreuve. Vous avez besoin de trouver du réconfort à travers de vraies histoires, des expériences qui vous rapprochent ? 

Ici vous trouverez des témoignages de couples, de femmes solos qui ont vécu ou vivent encore des parcours d’AMP dans leurs chairs et qui ont bien voulu témoigner et partager leurs ressentis, leurs émotions, leurs histoires…

Nous espérons que vous trouverez du réconfort, et que vous vous sentirez plus forts, entourés et sereins pour vivre au mieux votre parcours. Vous souhaitez vous aussi témoigner ? N’hésitez pas à nous contacter 

Syndrome de Rokitansky : née sans utérus, Florine a un désir de maternité, elle partage ses interrogations, entre greffe d’utérus et GPA illégale.

La plupart des signes annonciateurs de grossesse sont en réalité la manifestation de la présence de progestérone.

La plupart des signes annonciateurs de grossesse sont en réalité la manifestation de la présence de progestérone.

Aurélie Saada : "Je veux un enfant" ou comment poser les maux de l’intime avec poésie, elle raconte pour Paillettes son parcours PMA

Témoignage de Lea, 29 ans : « Depuis toute petite, vouloir un bébé était mon rêve. Je rêvais de ce jour où je me réveillerai avec la nausée et où je me dirai « peut-être que je suis enceinte ? »

Témoignage de Lucie, 35 ans. « Le temps qui passe, mais la vie qui triomphe » - maintenant que son parcours d’AMP est terminé, que retient-elle de cette aventure, et quel est son plus beau souvenir de PMA ?

Témoignage de Nathalie, 41 ans : « Aussi loin que je me souvienne, le désir de maternité a toujours été présent chez moi, encore plus depuis mes 30 ans. J’imaginais ma jolie petite famille en mode « petite maison de la prairie »

Elsa Dasc "Jusqu’à ce que je rencontre Arthur, je n’avais pas forcément de désir de maternité. Avoir un enfant, c’est se projeter avec la bonne personne".

Paillettes existe aussi en version papier !

Paillettes Magazine

« Paillettes Magazine », média indépendant, existe aussi en version papier semestriel. Il est distribué GRATUITEMENT  (et ça, on y tient vraiment) dans les centres spécialisés en AMP (Assistance Médicale à la Procréation) et cabinets de gynécologie, chez votre sage-femme ou encore dans les plannings familiaux

Un magazine engagé (une évidence, hyper accessible (dans le fond et dans la forme), on pourrait dire super joli aussi, pour qu’il soit facile à feuilleter, mais après les gens diront que « Paillettes » est superficiel ! Alors que pas du tout, car ses contenus autant sur le web qu’en version papier sont décryptés, vérifiés, étayés par des professionnels de la com’, de la presse et surtout par des professionnels de santé.